Affiliation, partenariats... Peut-on monétiser son blog de manière éthique ?

Peut-on monétiser son blog de manière éthique ?

monétiser son blog de manière éthique

Billets sponsorisés, publicités, liens affiliés… Est-ce qu’il y en a sur ce blog ? À quelle fréquence ? Que vous soyez une entreprise en recherche de partenariats ou un lecteur curieux, cette page dédiée vous explique toute ma démarche pour monétiser ce blog de manière éthique. Elle sera régulièrement mise à jour, en fonction de mes actualités.

Pour des infos fraîches comme un olive à Martini, consultez aussi la rubrique « Devenir blogueuse ».

Pour naviguer plus vite dans cette page, voici le sommaire :

Blog et argent : le tabou !

Animer un blog : un vrai travail

Être rémunéré pour bloguer, ça reste assez mal vu en France. Et encore plus quand on parle d’écologie.

Pourtant, animer un blog demande énormément de travail. Et quand on travaille, on est rémunéré. Logique, non ? Alors pourquoi les blogs feraient-ils exception à la règle ? 

Lire mon article « Argent et environnement : et si on arrêtait de les opposer constamment ? »

Certains me diront qu’un blog est avant tout une passion, et qu’elle doit donc rester bénévole… Or, certain(e)s veulent vivre de leur passion. Si vous associez forcément votre travail à une souffrance ou une punition, c’est peut-être vous qui devriez revoir votre copie 😉

Payé ne veut pas forcément dire vendu ! Ce n’est pas parce qu’un blogueur est rémunéré pour parler de tel ou tel sujet que son avis ne sera pas sincère. D’ailleurs, pour assurer la pérennité d’un blog, son auteur a tout intérêt à ne pas abuser des publi-rédactionnels et des billets sponsorisés, et à respecter sa ligne éditoriale. Sinon, la sanction ne se fera pas attendre : adieu, lecteurs !

Parce qu’ils craignent les reproches, certains blogueurs préfèrent taire le fait qu’ils ont été rémunérés pour produire certains contenus. Ce choix de ne pas être transparent est éthiquement contestable… Et illégal. Mais aussi compréhensible au vu de la schizophrénie de certains lecteurs, qui adorent participer à des concours mais ne veulent pas entendre parler de partenariats. Soupir.

Pour en savoir plus, lire mon article : « Blogueuse, c’est un vrai métier ? Oui ! »

Gagner de l’argent pour consacrer plus de temps à son blog

Chaque mois, vous êtes près de 50 000 visiteurs uniques à lire le fruit de mon travail. Gratuitement. Car c’est comme ça aujourd’hui : sur Internet, tout est gratuit. Et je ne critique pas cette culture dont je suis la première à profiter dans tout un tas d’autres situations.

Seulement, voilà : développer un blog, faire les recherches, écrire les articles, répondre aux commentaires et aux mails, faire sa promotion sur les réseaux sociaux… Tout ça prend du temps, énormément de temps. Je dirai en moyenne, 15 à 20h par semaine.

Impossible, à ce rythme, de ne pas envisager de compenser le manque à gagner, ce temps que je ne consacre pas à gagner ma vie. Et pour ça, une seule solution : monétiser ce blog. Comment le faire de manière éthique, en respectant les valeurs sur lesquelles il s’appuie ?

Monétiser le blog : quelles options pour rester dans l’éthique ?

affiliation blog éthique
La vue depuis mon bureau. Un jour.

L’affiliation avec parcimonie

La première fois qu’on m’a parlé d’affiliation, j’ai tiqué. Faire de l’argent ? Ce n’était pas le but. Et encore moins sur un blog dédié à la consommation responsable, qui prône le « moins mais mieux ».

Pourtant, monétiser, c’est une manière de consacrer plus de temps et d’énergie à cette plateforme qui me tient à cœur. Et qui rencontre un certain succès, si j’en crois les chiffres de fréquentation.

L’affiliation, comment ça marche ?

Le principe est toujours le même : lorsque vous cliquez sur un lien affilié, vous êtes renvoyé vers la page du produit ou service désigné. Si vous achetez quelque chose sur le site en question, je perçois une petite commission (souvent de l’ordre de 5 %, plus rarement 10 %).

Pour vous, ça ne change rien. Pour moi, ça compense un peu tout le temps que je consacre à mes articles. Si vous voulez tout savoir, les montants sont peu élevés, surtout pour un site comme le mien qui n’encourage pas la consommation effrénée.

D’ailleurs, la plupart des blogueurs ne font pas fortune sur votre dos, comme vous pourriez le croire un peu vite. En réalité, ils se contentent de récupérer un peu de monnaie pour compenser le nombre délirant d’heures qu’ils consacrent à leur blog.

Les gagnants de ce système, je ne suis même pas sûre que ce soit les marques, car mettre en place un tracking a un coût. Et quand celui-ci beugue, tout le monde se renvoie la balle.

Mes règles pour l’affiliation

J’ai ouvert quelques comptes sur des plateformes d’affiliation, et découvert ahurie toute la novlangue du webmarketing. Faire de l’affiliation demande un tel supplément de travail que croyez-moi, il y a de la marge avant de devenir riche.

Évidemment, les marques éthiques, bio, responsables et engagées ne se bousculent pas sur ces plateformes, même s’il y en a quelques unes. Par facilité, j’aurais pu m’inscrire sur Amazon puisqu’on y trouve tout, y compris les produits bio ou naturels que j’affectionne. Mais vu l’éthique ou plutôt l’absence d’éthique d’Amazon, c’est évidemment hors de question.

À mesure que j’avançais dans les marécages de l’affiliation, je me suis fixée des règles. Ainsi, je fais des liens affiliés vers des produits ou services :

  • Que j’ai testé et que je consomme moi-même (si ce n’est pas le cas, je le précise) ;
  • Qui ne comportent pas de produits dangereux pour la santé ;
  • Conformes à une démarche de consommation responsable.

Autre point important : je choisis les produits que je recommande AVANT de voir s’il y a une possibilité d’affiliation. Si oui, tant mieux, si non, tant pis. La cohérence avant tout !

Notez que j’ai un partenariat à l’année avec Dream Act, la plateforme de la consommation responsable. Vous pouvez bénéficier de 10 % de réduction sur tout le e-shop avec le code TORTUE NINJA.

Et les partenariats, billets sponsorisés… ?

Pour l’instant, je n’ai rédigé aucun billet sponsorisé mais c’est une option envisageable et envisagée. Il s’agirait d’une mention en début d’article, un soutien financier pour la publication d’un article, omme ce que fait Coline dans sa rubrique Go Green.

On a tendance à qualifier de « billet sponsorisé » ce qui est en fait un publi-rédactionnel : un article où un blogueur est payé pour vanter les mérites d’une marque. A priori, je refuse ce genre de collaboration, trop orientée « produit » à mes yeux.

Hormis ça, les quelques partenariats dont j’ai bénéficié (envois de produits gratuits) sont signalés.

Production de contenus

La publicité n’est pas la seule manière de gagner sa vie quand on tient un blog. Aussi, après quelques mois de lutte contre mon syndrome de l’imposteur, je me suis décidée à vous proposer des contenus payants pour ceux qui veulent aller plus loin sur des thématiques qui me sont chères.

Mon guide Engagé et Heureux est le premier e-book que j’ai sorti. Il s’adresse à celles et ceux qui ont un peu de mal à lâcher du lest et finissent par trouver que leur mode de vie écolo leur pèse un peu… Ou pèse sur leurs relations avec leurs entourages.

Ce n’est, je l’espère, que le premier d’une longue série… !

Vous l’aurez compris, je n’ai pas initié la monétisation pour devenir riche, mais pour pouvoir poursuivre un travail de qualité sur mon blog, en toute sérénité.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire 🙂

4 Responses

  1. Carine dit :

    Hello Anaelle ! J’ai appris des choses et bravo pour la transparence ! Il me semble légitime de vouloir faire rentrer de l’argent pour compenser l’investissement en temps et le coût. C’est quoi exactement un article sponsorisé ? Belle soirée.

    • Anaelle dit :

      Merci pour votre retour Carine ! Un article sponsorisé, c’est une marque qui rémunère un influenceur pour avoir un article consacré sur son blog. Les montants peuvent être très variables… Mais en tout cas, ça suppose, pour rester cohérent et digne de confiance, de choisir soigneusement ses partenariats et de donner un avis honnête 🙂

  2. Tizika dit :

    Bonjour, je suis d’accord avec votre observation : la monétisation est un métier et fidéliser ses visiteurs demande du temps, beaucoup de temps ! Grâce à vous j’ai découvert de nouvelles adresses, plein de ressources éthiques et durables pour vivre en respectant la planète (valeur à laquelle j’attache une énorme importance) mais concernant les liens affiliés, en ce qui me concerne je n’en fait pas sur mon blog. En revanche, je suis ouvert à l’échange d’articles (avec de belles photographies et des textes réellement optimisés pour les lecteur.ice.s). Je ne suis pas là pour faire ma publicité, mais je ne manquerai pas de vous faire signe car vos articles et votre site me plaisent beaucoup ! Belle journée 😉

    • Anaelle dit :

      Pour être honnête je ne comptais pas en faire mon métier, c’est juste qu’on bout d’un moment, pour pouvoir y consacrer autant de temps il faut bien que ça me rapporte un peu d’argent. L’échange de visibilité est un autre outil, n’hésitez pas à m’écrire pour en discuter 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *