Salle de bains zéro déchet (ou presque) : quelques pistes pour débuter

Lundi matin. D’un geste machinal du pied, vous écrasez la pédale de la poubelle pour y jeter un énième mouchoir en papier. Mais l’indélicat rebondit et vous retombe sur le pied. Quoi ? La poubelle est ENCORE pleine ? Vous avez l’impression de passer votre vie à la vider… Et c’est probablement vrai.

Bref rappel : chaque Français a produit en moyenne 277 kg d’ordures ménagères par an. Gaspillage alimentaire, matières recyclables qui ne sont pas triées et déchets que nous pourrions éviter de produire… S’il y a bien un truc qui n’est pas au régime chez nous, c’est notre poubelle.

Alors, par quoi on commence quand on n’y connaît rien ?

Troquer le gel douche pour le savon de Marseille

savon de marseille cosmétiques solides

Je vous en parlais la semaine dernière : sain, écologique, économique… Sous la douche, le savon de Marseille n’a que des avantages.

Le format solide permet d’éviter le recours à des flacons doseurs ou des flacons-pompes, qui bien que recyclables, n’en nécessitent pas moins de l’énergie pour être produits, collectés puis recyclés.

Attention : « sodium palmate », c’est de l’huile de palme, et il y en a dans la plupart des savons de Marseille. Fuyez-les ! Un bon indice, déjà, c’est d’éviter les savons de Marseille blancs.

Lire mon article : « À quel savon ou gel douche bio se fier ? »

>> Où acheter du savon de Marseille ? Le savon de Marseille vert de la marque Tadé a une compo chouette. Le savon naturel à l’huile d’olive Comme Avant est également très bien ! Les savonneries traditionnelles (Marius Fabre, La Corvette, Le Fer à Cheval…) proposent aussi de bons savons, à condition de les choisir verts !

Shampoing, déodorant, dentifrice : choisissez-les solides !

salle de bains zéro déchet lamazuna

Vous connaissez peut-être Lamazuna, cette marque pionnière dans la fabrication de cosmétiques solides et donc zéro déchet. Depuis quelques années, on peut dire que la mayonnaise a pris et que la tendance s’est répandue, popularisée notamment par Béa Johnson et la Famille (presque) zéro déchet, dont le livre est un bijou d’humour et de bon sens.

Par exemple, je viens juste de terminer mon dentifrice solide Pachamamaï, une très bonne surprise. Son prix (12€ avec la petite boîte, 9€ la recharge) m’avait rebutée, mais il a duré plus de 6 mois, et son goût est super agréable. (Bref, un test bien plus concluant que la fois où j’ai essayé de me brosser les dents au savon de Marseille…)

>> Où acheter du shampoing solide, du déo solide ou du dentifrice solide ? Mes deux marques préférées sont Lamazuna et Pachamamai, qu’on trouve facilement en magasin ou sur Internet (suivez les liens 😉 )

Et pourquoi pas les brosses à dents biodégradables ?

Vous le savez, une brosse à dents est généralement faite de plastique. Et comme on en change régulièrement (du moins, tous les 2 à 3 mois si vous êtes des individus propres et avec une hygiène buccale qui n’est pas douteuse), ça génère au final pas mal de déchets.

Côté brosses à dents à tête rechargeable, j’aime bien les Monte Bianco. Certes, le manche est en plastique, mais on ne le jette pas. On ne remplace que la tête, à la même fréquence qu’on changerait de brosse à dents.

Sinon, il y a les brosses à dents compostables en bambou. Il suffit de casser la tête qui va aux ordures ménagères, le nylon des poils n’est malheureusement pas biodégradable.

>> Où acheter une brosse à dents biodégradable ? Il existe de nombreux modèles de brosses à dents biodégradables ou de brosses à dents recyclées et recyclables. Si vous n’en trouvez pas près de chez vous, suivez les liens !

Démaquillage et soin du visage : vive les lingettes lavables !

Adepte des lingettes lavables depuis plusieurs années, j’ai pu tester plusieurs marques avec plus ou moins de succès. Mes préférées ? Les lingettes lavables en coton bio proposées par Les Tendances d’Emma, qui s’est lancée là-dedans dès 2009. C’est-à-dire bien avant que le zéro déchet ne devienne « tendance », justement…

lingettes lavables salle de bain zéro déchet
Les 3 types de carrés démaquillants lavables existant chez Les Tendances d’Emma (©LRdT)

La marque m’a envoyé un petit kit pour essayer plusieurs matières. Je n’ai pas été convaincue par le bambou, trop épais et trop rugueux pour moi. Après, je ne m’en sers que pour me démaquiller après une Saturday night fever et me débarbouiller le museau à l’hydrolat le reste du temps… J’imagine que tout dépend l’usage qu’on en fait !

J’ai en revanche beaucoup aimé l’eucalyptus, tout doux même si la lingette est encore un peu trop épaisse à mon goût. Bref, mon chouchou, c’est le coton bio : doux, agréable, facile à manier et à laver (même à la main).

Point intéressant : la marque explique en détails les avantages de chaque type de tissu, pour faire ses choix avec le maximum d’informations en tête !

>> Où acheter des lingettes lavables ? Vous les trouverez facilement des kits de carrés démaquillants Les Tendances d’Emma, ou bien les commander sous forme de recharge sur le web. Il y en a aussi sûrement près de chez vous.

L’oriculi, ou le nettoyeur d’oreilles écologique

L’oriculi, c’est un cure-oreilles en bambou, lavable et donc réutilisable, qui remplace une bonne fois pour toute les cotons-tige en plastique. Ceux-ci seront de toute façon interdits d’ici à 2020 : autant adopter de bons réflexes tout de suite !

>> Où acheter un oriculi ? De nombreux sites Internet proposent également des cure-oreilles écologiques, comme Monde Bio ou Mademoiselle Bio. Sinon, peut-être tout près de chez vous…

Sur le chemin du zéro déchet…

éponge tawashi zéro déchetVotre métamorphose ne s’arrête pas là. Pour les plus avancés / enthousiastes / motivés d’entre vous, voici plein d’autres pistes pour produire moins de déchets dans sa salle de bains.

  • Faire le ménage au vinaigre blanc. 1/3 de vinaigre blanc, 2/3 d’eau chaude, quelques gouttes d’HE de citron ou de tea tree pour ceux qui veulent… Ce n’est ni cher, ni compliqué de faire ses produits ménagers.
  • Utiliser une éponge lavable. Moi, depuis que j’ai branché ma mamie tricoteuse sur les Tawashi, c’est une vraie usine à éponges. Il en sort toutes les semaines de chez elle, pour toute sa famille et ses amis. Mais si vous n’avez pas la chance d’avoir Odette dans les parages, ça s’achète, aussi. Sur Etsy par exemple.
  • Troquer les tampons pour la cup. Pour les lectrices (et les lecteurs qui s’informent 😉 ) que ça intéresse, je vous ferais bien volontiers un retour d’expérience de la coupe menstruelle, testée, adoptée et adorée.
  • Abandonner les mouchoirs en papier pour retrouver les mouchoirs lavables. Alors là, ni testé, ni approuvé. Et je décline toute responsabilité concernant les conséquences de cette transition sur votre vie sociale. Mais paraît-il que ce serait bien de s’y mettre…
  • Faire pipi dans la douche. Soyons sérieux, tout le monde le fait. (Non ? Ah, pardon.)
  • Ne pas multiplier les produits de soin miracles et inutiles : de l’huile pour se démaquiller, un savon surgras ou un nettoyant doux pour le visage, une crème hydratante visage et corps et roule ma poule. ET REPOSEZ MOI CETTE CRÈME ANTICELLULITE NONDIDIOU.
  • Utiliser du papier toilette et des préservatifs biodégradables et compostables. Non, je déconne.

Et vous, c’est quoi vos réflexes pour une salle de bains zéro déchet ? Des retours sur les produits que j’ai mentionné ? D’autres à signaler ? Des infos, des astuces ? J’attends vos messages 😉

Vous avez aimez cet article ? Vous aimerez aussi :

Pour information, certains des liens de cet article sont des liens d’affiliation. Pour comprendre ce que c’est, et pourquoi leur présence me permet de consacrer du temps à ce blog, n’hésitez pas à consulter la page dédiée. Votre soutien m’est précieux pour écrire des articles détaillés et de qualité, personne n’ayant encore payé son loyer en commentaires ou en likes. Merci ❤️

 

❤ Partager ce contenu :
  • 22
    Partages

6 commentaires

  1. Sarah Répondre

    Le Pachamamai t’a duré 6 mois ???? Il m’a duré un mois !a 12e ca fait cher ..

    • Anaelle Auteur de l’articleRépondre

      Ah oui il m’a duré super longtemps. En fait, t’as à peine besoin de frotter ta brosse à dents pour avoir du produit dessus.

  2. L Répondre

    Remplacer le deo par du bicarbonate technique c’est pas mal aussi. Je préfère ça à la pierre d’alun qui d’ailleurs est parfois d’origine douteuse…
    Quant aux mouchoirs en papier je les ai virés au moins dans la maison parce qu’avec 2 schtroumpfs la consommation devenait juste démesurée… j’en au fait plein de petits en coupant des grands en 4 et j’ai mis un système de distributeur en place. C’est pas mal !

  3. 6-20 Répondre

    Je fais partie de ceux incapable de faire pipi sous la douche. Je n’arrive pas à franchir le cap !
    Mais je jure adopter plein de bons réflexes pour limiter les consommations de ressources et mon impact d’être vivant dans la société de consommation !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *