L’épineuse question du sapin de Noël écologique

Temps de lecture : 4 minutes

Noël et plus généralement les fêtes, c’est un bon cas de conscience pour qui se pose des questions sur ses habitudes de consommation. Vais-je ramener chez moi tout le poids de la déforestation avec mon sapin de Noël ? Ce jouet acheté pour ma nièce a-t-il été fabriqué par de jeunes enfants exploités ? Si je tartine ma bûche de Nutella, suis-je responsable de l’extinction des orang-outans ? Tous ces vices n’ont évidemment pas leur place dans une maison verte, mais encore faut-il savoir quoi faire à place.

S’interroger, c’est déjà une victoire en soi. Ça veut dire que quelque chose se met en marche. Et ne nous mentons pas : ce quelque chose prendra des années, car il est évident qu’on ne passe pas de la surconsommation à la sobriété voire au minimalisme du jour au lendemain. D’ailleurs, même après des années de sensibilisation, je suis loin d’avoir atteint ce stade.

Rappel préalable : le Noël écologique n’existe pas

Décorations, cadeaux, repas gargantuesques… Noël et les fêtes de fin d’années arrivent avec leur cortège de dépenses obligatoires, de kitsch et d’excès en tous genres. Ah, revoilà les écolos moralo-relous qui viennent gâcher la fête… Mais de quelle fête parle-t-on ? De celle qui nous rend heureux, ou de celle que l’on reproduit sans réfléchir ? Car quoi qu’il en soit, fêter Noël d’une certaine manière parce que « tout le monde fait comme ça » n’est pas une bonne raison.

Je ne me risquerai pas à tracer une ligne entre ce qui est écologique ou non. Bien souvent, on est indulgent avec ses propres écarts, alors qu’ils ne valent pas mieux que ceux des autres. Du style : « moi j’achète un pull de Noël tous les ans (ça va, c’est parce que c’est la fête), par contre toi t’achètes un Père Noël qui grimpe au balcon t’es vraiment rien qu’un mouton de consommateur abject et ridicule. » Au secours.

Nan mais attends, c’est un pull en fibres de bambou recyclées quoi.

Oui, chacun aura sa vision du Noël écologique en fonction de son histoire et de ses priorités, (comme je le disais dans l’article précédent sur les idées de cadeaux écolos).

Du coup, j’ai fait cet article pour que vous puissiez piocher des idées pour plus de sobriété, sans remettre en cause le principe d’un moment festif et exceptionnel. Car il va sans dire que nous en avons bien besoin au coeur de l’hiver… (*S’en va se servir un septième chocolat chaud*) :

Peut-on choisir un sapin de Noël écologique ?

Difficile de vous dire si le sapin est écologique en soi. Par contre, certaines actions peuvent limiter notre impact sur l’environnement… et notre santé. Deux cas de figure : soit vous tenez à l’objet « arbre », soit vous êtes ouverts à d’autres idées !

Je veux un arbre : sapin naturel ou sapin artificiel ?

Si installer et décorer un vrai sapin vous tient à coeur, n’oubliez pas de le choisir…

  • Naturel : même s’il est réutilisable, le sapin artificiel est en plastique. Il nécessite des énergies fossiles (pétrole) pour sa fabrication et génère des déchets en fin de vie. Sans compter qu’on ne sait pas vraiment dans quelles conditions il a été conçu… Bref, tout penche pour le sapin naturel, planté et cultivé spécialement à cet effet.
  • Local : optez pour un sapin cultivé en France, et le plus près possible de chez vous.
  • Petit : il aura nécessité moins d’énergie à cultiver et à transporter…
  • Sans neige artificielle : pleine de substances chimiques et toxiques, la neige en spray est vraiment à bannir.

En savoir plus sur le site de e-RSE.

J’oubliais : après Noël, évitez de brûler votre sapin, sous peine de relâcher dans l’atmosphère tout le CO2 qu’il aura péniblement absorbé au cours de sa (courte) vie. Préférez le compostage (facilité par le sac à sapin !), ou ramenez-le à un vendeur qui le recyclera.

Je fabrique moi-même mon sapin écologique

Si vous n’aimez pas ramasser les aiguilles qui tombent (et grands dieux je vous comprends) et que vous êtes manuel/créatif, il existe des milliers d’idées pour fabriquer un sapin maison. Livres, palettes, post-it, guirlandes, stickers, tissus, photos, dessins, carton, feutrine… Tous les matériaux peuvent servir à la fabrication de votre arbre : We Demain recense par exemple 10 idées pour fabriquer un sapin de Noël écologique.

Moi, j’ai adoré l’idée de l’échelle en bois qu’on entoure d’une guirlande, parfait pour les feignantes de mon espèce (même si je le suis tellement qu’en fait je ne ferai même pas ça.)

La décoration de Noël, entre recyclage et récup !

Je sais, depuis mi-novembre les rayons des magasins sont remplis de boules et de guirlandes qui crient « achète-moi »… Mais scoop : les décorations de l’an dernier « marchent » encore 😉 !

Et si vous n’en avez pas d’avance, keep cool Abdoul : même si vous n’êtes plus abonné à Modes & Travaux, vous devriez trouver quelques idées de décorations à fabriquer vous-même sur les Internets : genre sur Pinterest (à tout hasard). Si vous avez des mioches, faites-leur faire votre déco, ça les occupera.

Ah oui, attention à 2-3 trucs… :

  • Les bougies émettent des substances toxiques en brûlant : achetez-les naturelles, ou fabriquez-les vous-mêmes ! Pour une fois, fouillez Facebook à bon escient : de nombreuses structures proposent des ateliers DIY pour apprendre à les faire, comme par exemple Serendipity à Bordeaux.
  • Les guirlandes sont moins gourmandes en énergie quand elles sont clignotantes, et que leurs ampoules sont des LED.
  • Pour le repas, on préfèrera la vaisselle « classique » à la vaisselle jetable, non recyclée et qui génère des tonnes de déchets… (Un excellent prétexte pour demander un lave-vaisselle au Père Noël.)

Emballer ses cadeaux de Noël avec des furoshikis

Dernier point : le papier cadeau « classique » est à éviter. Ceux qui sont métallisés ou pailletés ne sont même pas recyclables, et finissent donc aux ordures ménagères !

Cette année j’ai une grande ambition : je tente le furoshiki (aventure à suivre bientôt sur Instagram !)

C’est quoi ce truc ? Une technique japonaise d’emballage avec des tissus, qui permet notamment une jolie présentation de ses cadeaux. On peut au choix recycler de vieux vêtements ou textiles, ou acheter un joli tissu au mètre (il y en a de très économiques sur les marchés). On le découpe soigneusement, on coud les bords pour éviter qu’il ne file, et hop, on apprend comment emballer avec ce tuto ! Un pas de plus vers un Noël écolo et zéro déchet 😉

Autres options : magazines, journaux, papier kraft, boîtes en carton à décorer… Il y a plein d’alternatives aux emballages classiques, que vous avez probablement déjà chez vous.

Et vous, quelles sont vos idées ou astuces de Noël ?

Suivez-moi sur les réseaux sociaux, et ne nous quittons plus :

Facebook La Révolution des Tortues Twitter La Révolution des Tortues Instagram La Révolution des Tortues Google+ La Révolution des Tortues

  • 5
    Partages

1 Commentaire

  1. Etienne R. Répondre

    Chère Anaëlle,
    En tant que forestier, tout-à-fait d’accord sur la préférence au sapin de Noël naturel : pas de mauvaise conscience sur une hypothétique déforestation puisqu’en réalité ce n’est pas une culture forestière mais plutôt agricole voire horticole ; et avec une charge en engrais/pesticides et autres proche de zéro – pas sûr que ce soit le cas dans les champs de tulipe en Hollande. Les plus scrupuleux pourront en acheter un avec le label PEFC, même si on n’en trouve pas partout. Et pour ceux qui blêmissent à l’idée de la corvée de ramassage d’aiguilles, préférez le sapin de Nordmann à l’épicéa, et calez-le dans un pot rempli de sable que vous humidifierez de temps en temps, ça lui permettra de survivre plus longtemps dans votre appartement surchauffé.
    Plus largement, sur le Noël écologique : et si on revenait aux sources, après tout que fête-t-on ? La naissance il y a vingt siècles d’un petit enfant dans une sobriété extrême, couché dans l’élément végétal, réchauffé par le genre animal, et entouré de l’amour émerveillé de ses parents et des gens simples de la contrée. 100% bio, 0% énergie fossile, zéro obsolescence programmée. Un instant de grâce et d’harmonie de la Création. Puisse notre Noël être touché par une parcelle de cette grâce et de cette harmonie. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *