Quel déodorant bio, naturel et efficace choisir ? Suivez le guide

déodorant bio naturel efficace

Ça fait longtemps que je voulais publier un article exhaustif sur les déodorants : pourquoi éviter les produits « classiques », et comment choisir un déodorant bio, naturel et qui soit efficace.

Comme toujours, il est difficile de démêler le vrai du faux et aussi les écouteurs qui s’emmêlent sur eux-mêmes. J’espère vous aider à y voir plus clair et à trouver des produits d’hygiène et cosmétiques sains, près de chez vous. Bien sûr, si vous connaissez déjà le sujet ou si vous n’avez pas la patience de me lire, cliquez sur ce qui vous intéresse :

 

 

Déodorants, il y a quoi là-dedans ?

 

Lorsqu’on aborde les déodorants, on en vient très vite aux sels d’aluminium. Si cette substance fait tant parler d’elle, c’est parce qu’elle est largement controversée : mais pendant que les uns et les autres s’écharpent sur sa toxicité supposée, nous, on se tartine les aisselles avec d’autres produits qui sont eux bien certifiés dangereux.

Perturbateurs endocriniens et allergènes

Les parabènes présents dans de nombreux déodorants « classiques » sont, comme vous le savez peut-être, des perturbateurs endocriniens (PE). Je ne vais pas vous refaire tout un couplet sur les PE… Mais vous conseiller, simplement, de les éviter.

La plupart des déodorants et anti-transpirants contiennent aussi des allergènes, à proscrire absolument chez les personnes sensibles ! Si vous êtes sujets aux rougeurs sous les aisselles, optez pour les produits sans alcool (et donc sans parfum).

Le danger des déodorants en spray

Enfin, les déodorants en spray sont à éviter : hautement inflammables à cause des gaz qu’ils contiennent (butane, propane, isobutane), ils sont aussi pleins de composés organiques volatils (COV). Or, comme leur nom l’indique, les COV se dispersent dans l’air à chaque pulvérisation… Ce qui veut dire que vous en inhalez chaque matin en vous vaporisant les aisselles. À ce sujet, quelques histoires d’adolescents sniffant du déo en guise de stupéfiants se sont généralement mal terminées.

La pierre d’alun, un déodorant naturel ?

pierre d'alun et sels d'aluminium

Bien que certaines soient décrites comme « 100% naturelles », la pierre d’alun n’existe pas dans la nature. Elle provient de roches contenant du potassium d’alum, qui subissent des transformations chimiques plus ou moins importantes pour devenir de la pierre d’alun.

Ainsi, quand elle est naturelle, la pierre d’alun a simplement été purifiée et recristallisée. On peut alors lire « potassium alum » sur l’étiquette INCI. À l’inverse, une pierre de synthèse est composée d’ammonium alum, obtenu de manière parfaitement artificielle. C’est cette substance qui serait particulièrement déconseillée.

La pierre d’alun est-elle dangereuse pour la santé ? Je ne me suis pas coltinée toute la littérature sur la question et m’abstiendrai donc de vous dire s’il existe ou non des études fiables à ce sujet. Mais les sels d’aluminium sont absorbés par la peau, et l’aluminium est suspecté de favoriser l’apparition de la maladie d’Alzheimer ou du cancer du sein. Pour ma part, j’ai fait mon calcul : c’est niet.

Anti-transpirant : laissez couler !

(Oui je sais, ce sous-titre est dégueulasse. Pardon.)

déodorant efficace transpiration
Mais si regardez, c’est sexy

Beaucoup d’entre nous préfèrent utiliser un anti-transpirant, qui est dangereux pour la santé, mais toujours mieux que de grosses auréoles sous les bras. Yep. Chacun ses priorités.

Pourquoi vaut-il mieux éviter d’utiliser un anti-transpirant ? Tout comme le foie, les intestins, les reins, le pancréas, etc., la peau est un organe émonctoire : son rôle est d’évacuer les toxines et déchets de l’organisme. Empêcher la transpiration, c’est empêcher ce phénomène. Un peu comme si vous gardiez vos poubelles à l’intérieur.

À noter que certaines poudres végétales régulent sans empêcher la transpiration. Ça tombe bien, on arrive aux alternatives naturelles.

Déodorants : quelles alternatives naturelles et sans sels d’aluminium ?

déodorant naturel bicarbonate de soude

Vous l’aurez compris, il y a quelques dangers à utiliser les produits cosmétiques classiques. C’est pourquoi les marques sont de plus en plus nombreuses à proposer des déodorants sans sels d’aluminium, sans parabènes, et avec pas ou peu d’allergènes (alcool notamment). 

Les solutions naturelles sont-elles efficaces ? En deux ans, j’en ai testé un certain nombre, et je peux vous le dire : oui. Notamment deux d’entre elles.

1) L’huile essentielle de Palmarosa 

C’est l’huile essentielle tout indiquée pour réguler la transpiration : antibactérienne et antifongique, elle empêche le développement des micro-organismes responsables des mauvaises odeurs.

Évitez de l’utiliser pure, vous risquez la brûlure ! Pour un déodorant naturel et simple comme bonjour, diluez une à deux gouttes d’huile essentielle de palmarosa dans une cuillère à café d’aloe vera ou d’huile de coco, et massez votre aisselle avec ce mélange.

Où trouver de l’HE de palmarosa ? En pharmacie (attention à la choisir bio !), en magasin spécialisé ou sur Internet, comme ici avec celle de Pranarom. La Compagnie des Sens propose un guide complet pour son utilisation.

2) Le bicarbonate de sodium

Cette poudre magique a elle aussi le pouvoir de limiter les mauvaises odeurs liées à la transpiration, en neutralisant l’acidité propice au développement des bactéries.

On peut l’appliquer directement sur la peau, mais il faut absolument éviter de frotter, sous peine d’irriter fortement vos aisselles ! Les peaux sensibles n’aiment d’ailleurs pas trop le bicarbonate en guise de déo… Pour une application en douceur, on peut par exemple l’étaler avec un pinceau à maquillage, ou le mélanger avec un peu de gel d’aloe vera.

Où trouver du bicarbonate de soude et du gel d’aloe vera ? Là encore, il est assez simple de se les procurer :

DIY : Fabriquer son déodorant bio, naturel et efficace

recette de déodorant bio solide et efficace
Mes produits de l’époque.

Quand je me suis lancée dans la fabrication de déodorant naturel maison, j’ai testé et adopté la recette d’Antigone XXI, très efficace, et tellement simple !

Après quelques ajustements, voici ma recette idéale, pour environ 100 g de produit (soit plusieurs mois de déo) :

  • 50 g d’huile de noix de coco à l’état liquide (celle utilisée pour la cuisine convient très bien ; si elle est solide, la laisser 20 minutes au soleil ou la faire chauffer doucement au bain-marie) ;
  • 30 g de bicarbonate de soude ;
  • 20 g de fécule de maïs ;
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa.
recette déodorant bio naturel
Work in progress…

Dans un récipient stérile (idéalement un pot en verre passé 10 minutes dans l’eau bouillante) :

  • Versez l’huile de coco fondue ;
  • Mélangez la progressivement au bicarbonate de soude et à la fécule en fouettant bien (à la fourchette ou au mini-fouet) ;
  • Ajoutez en dernier les huiles essentielles.
  • Laissez un peu refroidir, puis placez le tout au réfrigérateur.

Quelques heures plus tard, la préparation s’est solidifiée : votre déo maison est prêt à être utilisé !

Pour le conserver plus longtemps, laissez-le au frigo entre deux utilisations, et sortez le 15 minutes avant application. Dans tous les cas, l’absence de conservateurs fait que vous ne pouvez pas le laisser traîner des mois, sous peine de vous coller plein de microbes sous les aisselles.

DIY déodorant bio naturel
Oui, ma nappe est moche, et j’utilise un vieux pot de Per Blan.

En termes d’efficacité, rien à redire : je l’ai porté pendant longtemps avec une totale satisfaction : pas d’odeurs, si ce n’est le parfum fleuri de la palmarosa ! Le principal défaut de ce déodorant bio et naturel, c’est qu’il fond en été. En effet, l’huile de coco redevient liquide vers 25°. À moins d’habiter le Nunavut, vous serez forcément confrontés un jour à un déo qui tire la tronche, avec la poudre en bas et l’huile de coco fondue en haut. C’est moche, mais c’est pas grave : mélangez bien le tout, et placez votre déo au frais pour le re-solidifer.

5 déodorants bio sans dangers à acheter les yeux fermés

Même si la recette de déodorant bio à faire soi-même est très simple, vous n’avez peut-être pas envie de vous lancer dans la fabrication de cosmétiques maison.

Dans ce cas, voici ceux que j’ai testé et que j’ai aimé. Actuellement, je commande ceux-ci en été, car je suis trop désordonnée pour garder celui que j’ai fabriqué au frais 😉 

Le déodorant bio et naturel Clémence & Vivien

baume déodorant clémence et vivien

Sans conteste, mon préféré à ce jour ! J’aime les 4 parfums qui sentent tous aussi bon les uns que les autres. D’ailleurs, l’idéal est d’utiliser deux senteurs en alternance pour éviter que le produit ne perde en efficacité (le corps s’habituant aux huiles essentielles.)

La formule est douce (elle contient moins de bicarbonate de soude que la plupart des déodorants naturels : c’est la meilleure option pour les peaux sensibles !) et la texture onctueuse. On oublie vite le sentiment de se beurrer les aisselles, pour apprécier son efficacité. En plus, il sent terriblement bon…

Où le trouver ? Dans certains magasins bio ou sur un e-shop comme Monde Bio.

Le déodorant baume ou stick Schmidt’s

déodorant stick naturel schmidt'sCelui-ci a longtemps été mon chouchou : c’était mon premier déo en baume, et j’avais totalement flashé sur les senteurs citron-bergamote et ylang ylang-calendula. De vrais délices !

Si je lui préfère Clémence & Vivien, c’est uniquement parce que je peux me le procurer sans passer par Internet. Car en termes de ressenti et d’efficacité, c’est match nul pour moi !

À noter qu’il existe aussi en version non parfumée et donc sans aucun allergènes, ce qui en fait un déodorant idéal pour les femmes enceintes et les peaux sensibles.

J’aurais pu vous citer d’autres déo en baume dont la composition est aussi propre (Soapwalla, Pachamamai, Gaiia, Le Moly…) mais je préfère ne pas vous parler de ceux que je n’ai pas testé 😉

Où le trouver ? On le trouve facilement sur Internet, en stick ou conditionné dans un petit pot de verre (très utile pour fabriquer ensuite son déodorant soi-même !)

Le déodorant solide Lamazuna

déodorant solide zéro déchet lamazuna

Ce déodorant zéro déchet s’utilise simplement en le passant sous l’eau tiède puis en le frottant directement sur l’aisselle. Malheureusement, certaines peaux très sensibles n’apprécient pas le frottement. Moi, il ne m’a pas posé de problèmes, et j’apprécie évidemment le joli packaging compostable de cette marque engagée pour la réduction des déchets !

Où le trouver ? De plus en plus de magasins vendent les produits Lamazuna. Sinon, vous pouvez le commander sur un e-shop comme Mademoiselle Bio, AyanatureEasyparapharmacieMonde Bio

Le déo poudre aux racines d’iris Comme Avant

déo poudre racine irisBelle découverte que ce déo à bille, dont le contenu est… Une poudre ! Composé de bicarbonate de soude (en petites quantités, à voir pour les peaux sensibles), de poudre de racines d’iris, d’argile blanche et d’amidon de maïs, il laisse une marque blanche à l’application, qui disparaît rapidement.

Comme tous les déodorants de cette sélection, il ne bloque pas la transpiration, mais retarde fortement l’apparition de mauvaises odeurs. Et bonne nouvelle, il est rechargeable ! Une belle option pour réduire ses déchets…

Où le trouver ? Sur le site de Comme Avant, qui fabrique aussi savons, dentifrices, crèmes solides…

déodorant à bille bioLe déodorant à bille So’ Bio Etic

Et pour ceux qui ne veulent pas étaler leur déodorant au doigt ? Pas de problèmes, il reste l’option déo à bille. Je n’en utilise pas car j’ai pris l’habitude des déodorants solides mais il existe des produits propres et sans dangers dans ce rayon aussi. Le déodorant So’ Bio Etic du groupe Léa Nature en est un exemple.

Où le trouver ? Sur le site de Léa Nature.

spray déodorant hommeBonus : quel déodorant bio pour les hommes ?

Alors, entendons-nous bien : tous les déodorants précités peuvent être utilisés par des hommes, puisqu’aux dernières nouvelles, nous transpirons tous. Mais les marketeux ont bien bossé pour nous fourrer dans la tête qu’il y a des senteurs « masculines » et des senteurs « féminines ». Voici donc un produit convenable pour un homme, un vrai.

Où le trouver ? Sur le site d’Easyparapharmacie, et probablement dans un magasin bio près de chez vous. Sinon, Mademoiselle Bio propose le spray de chez Florame, très bien aussi.

Les déodorants bio et naturels en bref

En résumé, naturel ne veut pas dire moins efficace… Mais pas non plus inoffensif, comme le prouve l’exemple des pierres d’alun !

Choisissez un déodorant labellisé bio : c’est déjà une bonne garantie sur les produits utilisés, puisque le label interdit la plupart des substances toxiques, comme les perturbateurs endocriniens, certains allergènes…

Un bon déodorant prévient l’apparition des odeurs, mais régule votre transpiration sans l’empêcher : sinon, votre organisme n’élimine pas les déchets !

Et vous, quelles solutions avez-vous essayé ?

Vous en voulez encore ? Vous aimerez aussi :

Pour information, certains des liens de cet article sont des liens d’affiliation. Pour comprendre ce que c’est, et pourquoi leur présence me permet de consacrer du temps à ce blog, n’hésitez pas à consulter la page dédiée. Votre soutien m’est précieux pour écrire des articles détaillés et de qualité, personne n’ayant encore payé son loyer en commentaires ou en likes. Merci ❤️

 

❤ Partager ce contenu ❤
  • 87
    Partages
  • 87
    Partages

17 commentaires

  1. Cbh Répondre

    Bonjour!

    Je venais juste poser une question au sujet des déodorants Schmidt’s, parce que j’ai appris que depuis fin 2017 ils ont été rachetés par Unilever, qui est loin d’être un groupe qui se préoccupe d’avoir une composition clean pour ses produits. Je me demande si la composition du deodorant a changé depuis ?

    • Anaelle Auteur de l’articleRépondre

      Bonjour Céline, déjà merci pour l’info car je viens de l’apprendre grâce à vous ! Pour l’instant je ne vois pas de changement dans la compo mais c’est clairement à surveiller.

  2. leo Répondre

    Bonjour Anaelle, un blog sérieux sans se prendre au sérieux ça fait du bien 🙂
    Pour ajouter un témoignage, je me suis aussi inspirée du même blog que toi et pleins d’autres, pour le déo mais je n’avais pas encore acheté de coco, et n’avais pas de fécule sous la main non plus, mais j’avais karité bicarbonate et palmarosa. Alors je suis partie là-dessus et pour avoir comparé à la recette coco, je suis revenue au karité car il fond moins et je l’ai trouvé beaucoup plus performant. Je ne pense pas que la fécule ajoute grand chose à l’efficacité et le bicarbonate tombe au fond lors du refroidissement donc à la fin ça irrite pas mal… Mais sur les prochaines préparations je penserai à un mélange simple coco palmarosa pour voir, ou du bicarbonate à saupoudrer.

    • Anaelle Auteur de l’articleRépondre

      Il faut que j’essaie cette recette, merci beaucoup pour ce partage et ce témoignage ! En effet le déo solide au coco en été, c’est pas toujours pratique…

  3. kuster Répondre

    bonjour, je souhaite passer au deodorant en pot, j’ai une amie qui m’a parlé de schmidt’s free fragrance dont vous parlez. Comme vous parliez du deodorant clemence et vivien, j’ai fait un comparatif sur une appli qui teste les produits ( INCI beauty), au final schmidt’s free fragra,ce 20/20 pas de perturbateurs endoctriniens… et le deo clemence et vivien a seulement 15/20. Si ça peut aider dans votre choix …
    En tous les cas merci pour ce super article !!

    • Anaelle Auteur de l’articleRépondre

      Merci pour ce partage ! En fait ça dépend les produits, chacune de ces marques a plusieurs déo et effectivement ils ne sont pas tous notés pareil. Dans le cas de Clémence & Vivien, ce sont les huiles essentielles qui font baisser la note car elles peuvent provoquer des allergies chez certains sujets sensibles. De mon côté, jamais eu de problèmes 🙂

  4. Olesya Répondre

    J’ai oublié de préciser que c’est que du curcuma en poudre bon je crois que vous l’avez compris ~.~, et aussi depuis mes cicatrices d’acné ont nettement diminué je les vois presque plus (économie de crème machinchouette pour acné oué) et mes boutons ne viennent plus m’importuner, de plus mes vergetures sont moins visibles, mon visage plus lumineux, bref c’est du 10 en 1 impossible de faire mieux. Après bien sur la douche je passe une crème fait maison toute simple 1 cuillère à café de miel ou gel d’aloe vera pour l’hydratation et une cuillère à café d’une huile végétale (moi j’utilise le pépin de framboise de saint hilaire) Pour la nutrition, si c’est pour passer sur tout le corps et il faut doubler la dose :’)

  5. Olesya Répondre

    Bonjour Anaelle (depuis que j’ai découvert ton blog j’en suis devenue accro sorry ^-^ pour une fois je me retrouve quelque part)
    Pour l’odeur de la transpiration ce que je fais et qui me coûte beaucoup moins chère et très minimaliste (adieu déodorant et parfum @_@) c’est de me laver tous les jours avec de la farine de pois chiche bio à la meule de pierre (mieux que le conventionnel bio) un peu d’eau un peu de miel et du vrai curcuma de thiercelin, et hop frotte sur tout le corps après toute la journée et même parfois le lendemain pas vraiment d’odeur ^^ je le fais depuis que je l’ai découvert sur le blog de bienaunaturel.
    1 cuillère à soupe de farine de pois chiche bio meule de pierre
    1 cuillère à café de curcuma bio
    1 cuillère à café de miel bio
    Rajouter de l’eau jusqu’à une consistance ni trop solide ni trop liquide et voilà *-*.

  6. Julia Répondre

    Merci de penser aux femmes enceintes qui galèrent à décrypter les étiquettes 😉

  7. Laure Répondre

    Hello ! Alors la mienne c’est aloe Vera et huile de coco avec une à 2 gouttes d’une huile essentielle. C’est un tout petit flacon que je fais qui me dure 2 à 3 semaines et du coup je ne le mets pas au frigo (le flacon d’aloe par contre y est !). J’essayerai l’he de palmarosa 😉
    Et oui je confirme les huiles essentielles à ne jamais utiliser pur (sauf lavande et tea tree dans des cas ponctuels), c’est exessivement concentré une huile essentielle et ca pénètre également, donc on peut vite arriver à des surdoses aussi (en plus de se brûler la peau et l’estomac pour ceux qui les avalent pures…).
    Bref merci Anaelle pour ton article, c’est tellement simple à faire un déo maison, c’est dommage de s’en passer ! Et c’est top que tu mettes les alternatives bio aussi, c’est vrai que lorsque l’on n’a pas l’habitude de faire ses produits ce n’est pas forcément évident.

    • Anaelle Auteur de l’articleRépondre

      Oui, préparer de toutes petites quantités c’est vraiment la meilleure solution ! Mais pffff… J’ai trop la flemme pour ça.

  8. Sibylle Répondre

    Owi, convertissons tous les gens aux déos naturels ! Personnellement, j’utilise la recette disponible sur Antigone XXI depuis 1 an maintenant, et j’y suis accro : il est méga rapide à faire, il se conserve très très bien et il tient même jusqu’à 48 h ! Enfin, en bref, je suis conquise par son efficacité de fou-fou.
    Et j’en profite, moi aussi, pour te remercier pour tes articles si bien référencés, mais aussi d’écrire dans un si joli français (et d’accompagner tes points d’exclamation d’espaces). <3
    Hâte de lire ton prochain billet !

    • Anaelle Auteur de l’articleRépondre

      En effet, c’est de loin la meilleure et la plus facile des recettes de déo, pas étonnant qu’elle cartonne 😉 Merci beaucoup pour ton message *cœur avec les doigts*

  9. Sophie Répondre

    Bonjour Anaelle,

    Merci pour cet article ! Perso, j’utilise l’HE de palmarosa et j’en suis très contente. En plus le flacon (en verre, mieux que le déo en plastique) est minuscule, ça évite d’encombrer sa trousse de toilette.
    Par contre jusqu’à maintenant je l’utilisais pure. Je n’ai eu aucun effet secondaire (brûlures ou démangeaisons) mais par précaution, je vais suivre ton conseil et la diluer.
    J’en profite pour te féliciter pour la qualité de ton blog. Des articles pleins d’humour, du contenu de qualité et objectif… Que demande le peuple ? 😉 Bonne continuation !

    • Anaelle Auteur de l’articleRépondre

      En effet, j’imagine que nous ne sommes pas tous égaux face à ça ! Moi je me suis déjà brûlée une fois (probablement après l’épilation), je préfère donc le mentionner. Merci pour ton retour ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *