J’en peux plus de vos putain de pailles écologiques

pailles écologiques
Article publié le
Mis à jour le
❤ Partager cet article :
  • 741
    Partages

Il se passe pas une semaine sans que je reçoive une présentation d’une entreprise de « pailles écologiques ». Pailles en inox, en bambou, en verre, en carton, biodégradables, comestibles… Alors là, y’a des idées pour mettre fin au fléau des pailles en plastique. Y’a de la matière grise et des cerveaux fumants et de la R&D et du marketing d’influence pour venir en aide à une Humanité que la vision d’un verre nu plonge apparemment dans une détresse profonde.

Pailles écologiques : la foire au greenwashing

À toi qui pourrit ma boîte mail avec ta solution éco-responsable, j’ai juste envie de te rappeler un truc : personne n’a besoin d’une putain de paille pour boire.

Oui, c’est agréable. Oui, ça fait bien dans les cocktails. Oui, ça permet de faire des bruits rigolos et/ou de prendre des airs langoureux quand une cible potentielle vient s’installer à la table d’à côté.

Mais si t’es apte à empoigner un verre pour boire et des couverts pour t’alimenter, alors la paille ça sert. Absolument. À rien.

J’en peux plus de vos communiqués de presse et de vos propositions de partenariat pour nous refourguer du made in China douteux acheté 50 centimes pièce sur Aliexpress (que vous facturez 3 ou 5 fois plus cher of course). Allez mourir avec votre dropshipping crasseux, vraiment.

Le marché de la paille réutilisable et éco-responsable, c’est la putain de foire au greenwashing, éhonté ou inconscient.

La paille, objet inutile par excellence

Même quand vous êtes sincères, j’en peux plus de vous lire. Je suis désespérée que vous croyiez vraiment « faire changer les mentalités » comme ça. En usant vos neurones pour réinventer un objet qui sert foncièrement à rien, à part alimenter des besoins artificiels.

Sans oublier que le bambou ou l’inox, brandis à tout bout de champ comme des matériaux « écologiques », ne le sont pas tant que ça. La demande de bambou explose et accentue le problème de la déforestation en Asie, pour des objets comme des pailles qui donc ne servent à rien. Quant à l’inox, j’ai eu très mal aux fesses d’apprendre que c’était pas la panacée non plus, puisque toutes les matières premières qui permettent de le fabriquer se trouvent – elles aussi – en Asie. C’est d’ailleurs pour ça que vous trouverez pas de gourde inox made in France, par exemple.

Même si j’en ai jamais acheté, j’ai honte d’avoir glissé dans des billets ou des posts que la paille réutilisable est une solution, alors qu’au fond de moi j’ai toujours trouvé ce concept parfaitement ridicule.

Pourquoi j’ai fait ça ? Par volonté d’ouverture, pour pas froisser mon prochain, tendre la main à celles et ceux qui « font des efforts ». Mais putain ça sert à quoi de faire des efforts quand c’est parfaitement à côté de la plaque, contre-productif, délétère ? Quand on dépense de l’énergie et qu’on s’autocongratule de mettre en œuvre de fausses solutions, qui ne font RIEN à part perpétrer la logique des faux besoins et de la surconsommation ?

Ça va bouger par ici

Depuis bientôt un an, je suis complètement en chantier. J’hésite, je pèse mes mots, finalement je publie pas. Parce que j’ai changé, mais j’ai pas encore bien compris comment.

Je suis plus raccord avec ce qu’était la Révolution des tortues, ni avec l’image qu’on a de moi. Celle de la blogueuse marrante et pas culpabilisante, qui maintient tout le monde dans une écologie molle du cul.

Mais je sais pas encore bien ce que je suis et ce que j’ai envie d’être.

Si la situation n’était pas si catastrophique, si on recevait pas tous les jours des nouvelles ultra affolantes sur l’état du monde et sur l’avenir qui se dessine, je m’en tamponnerais qu’on continue avec nos solutions inutiles et nos mesurettes qui sont « mieux que rien ».

Mais on n’a plus le temps pour ça.

J’accepte enfin la colère et la culpabilité et l’impuissance et la tristesse et la frustration. J’accepte enfin de vous faire part de ce qui est, sans fards, sans vouloir à tout prix conclure chaque écrit en sortant une solution sympatoche du chapeau. Bon, pour le problème des pailles écologiques, j’en ai une quand même : découvrez l’incroyable simplicité de boire à même le verre – vous allez voir, c’est dingue.

Pour tout le reste, j’ai juste des questions à plus savoir quoi en foutre, et un magma d’émotions contradictoires. Parlons-en, pour qu’enfin on se réveille.

Ça peut vous intéresser :
👉 En 2020, revenons à l’essentiel
👉 Petits gestes : j’en ai assez de la sur-responsabilisation individuelle

pailles inox bambou comestibles

❤ Partager cet article :
  • 741
    Partages

24 Responses

  1. ModeEmma dit :

    Merci pour cet article, je suis d’accord avec vous

  2. Amelie dit :

    Bien d’accord avec toi … les pailles ça sert à rien donc pas la peine de les remplacer. Point.
    En plus quand elles deviennent toutes molles quand tu dégustes ton verre … Berk

  3. Giang dit :

    Bravo à Annaëlle pour cet article, je suis tout à fait d’accord avec toi, il nous faut arrêter d’utiliser les pailles, peu importe en plastique ou en verre, en bamboo, etc. Et faut que les entreprises stoppent à pousser les consommateurs à les utiliser !

  4. Bonjour Anaelle, merci pour ce billet d’humeur qui m’a fait exploser de rire. J’adore ton style cash qui met les points sur les « i ». Effectivement la solution la plus simple reste de boire au verre. Et souvent, le mieux pour ne pas polluer reste de … ne pas produire CQFD. Reviens-nous vite avec un autre billet. On s’ennuie un peu sans ton humour corrosif ces derniers temps !

  5. Satsu dit :

    Merci ! Je me sens moins seule maintenant 😉
    Je comprends ta colère, frustration…
    Plus je fais à mon niveau et plus j’ai le sentiment que c’est dérisoire, je ne regarde plus les infos qui me rendent malade, je culpabilise dès que je fais un achat inutile, etc.
    Je suis végétarienne mais pas le reste de ma famille, ma conscience écologique n’est pas la leur et j’ai du mal à comprendre. Ils font des efforts aussi mais j’ai le sentiment que ce ne sera jamais assez. Le colibri tout seul n’éteindra jamais le feu.

  6. Célia dit :

    Mais ouiiiiiiiii! Bon sang moi aussi dans un article sur « Noël écolo » j’ai mis la paille réutilisable comme idée de cadeau!!! Mais, allez savoir pourquoi, l’idée d’en acheter moi-même ne m’a jamais effleurée… Ben ouai, j’utilise mes bonnes vieilles mains pour amener mon verre à mes lèvres. Donc, achat INUTILE pour moi, écolo ou pas (et c’est finalement pas si écolo que ça, même si comparativement aux pailles en plastiques, en effet, c’est mieux). Bref, je vous rejoins complètement, il faut arrêter de se brider et de faire la gentille sous prétexte que c’est ce que les gens attendent. Aujourd’hui on n’a plus vraiment le temps de faire des compromis, eh oui, c’est ça la vraie vie, même si la plupart des gens disent que c’est une dictature, il faut rogner sur un certain confort. On peut continuer à discuter gentiment, moi-même je le fais même si mon beau-père par exemple dit que je suis complètement réac (ce qui est absolument faux), mais malgré tout les gens doivent ouvrir les yeux! L’exemple des pailles en plastiques n’est pas le seul à me sortir des yeux, prenez les tote bag: alors, parce que ça évite d’avoir une montagne de sacs en plastiques, les gens en accumulent des dizaines…. même erreur. On peut décliner avec plein d’objets « zéro déchet » comme les sacs à pain, les sacs à vrac, les boîtes à thé…. En fait les gens ne comprennent pas qu’il faut se contenter de ce dont on a juste BESOIN.

  7. Milie dit :

    Bonjour Anaelle ! Je rebondis sur le terme que tu as utilisé… Récréatif … Et je réalise que tout mon problème est là !!! La société actuelle n’a plus assez d’imagination pour que le récréatif sorte de sa propre tête. On a besoin de choses injectées dpar une presse pour s’amuser !!! Tout doit nous être livré prémâché pour qu’on puisse en profiter ??? On ne peut pas s’amuser s’il n’y a pas de boutique dans le périmètre ?! La majorité des personnes de mon entourage a préféré, ces dernières semaines, s’exposer et exposer les autres au Covid en allant groller dans les magasins plutôt que de « s’ennuyer » (!!!!) chez elles… Voilà ce qui m’a attirée à toi. Alors j’attends tes prochains coups de gueule avec impatience car tortue je suis, mais je travaille à devenir colibri ! Merci d’avoir pris cette décision. May the green be with you

  8. Milie dit :

    Merci pour ce coup de gueule avec lequel je suis tout à fait d’accord, à un « détail » près… Je trouvais la paille tout à fait inutile…. Lorsqu’on est valide !!!! En effet, après avoir observé la grand-mère de mon conjoint, je me suis un peu ravisée. Elle a fait plusieurs avc, et a donc beaucoup de problèmes pour utiliser ses bras et ses mains. Pour faire court, elle ne peut pas empoigner un verre d’eau sans arroser copieusement tout sauf ses muqueuses buccales … donc soit elle attend qu’une bonne âme lui tienne son verre, soit on lui colle un paille dans son verre et elle peut avoir un peu d’autonomie. Alors vous me direz « ben vous pouvez bien lui tenir son verre !!! » Certes, j’entends, j’approuve, sauf qu’on n’est pas toujours là et que l’aidant est parfois épuisé (ne jugez pas si vous n’avez jamais dû vivre avec une personne dépendante) et la personne handicapée a aussi besoin de retrouver de l’autonomie… pareil pour toutes les personnes qui ne peuvent se servir de leurs mains/bras pour diverses raisons. Donc oui à la paille en inox pour ma part (bien que ton coup de gueule vient de me faire mal aux fesses quant a l’inox), mais dans les cas extrême où la personne ne peut faire autrement … Pour ton évolution dans le blog, bravo, j’adore, je suis, je soutiens, j’attends avec impatience ! Bon courage pour ton manuscrit !!!

  9. Hélène dit :

    Bravo pour ce coup de gueule ! mille fois bravo !!! Je suis totalement en phase, complètement marre des demi-mesures, les petits ruisseaux ne sont que les affluents des grandes rivières…faut vraiment devenir fleuve et arrêter les conneries. Oui le monde va dans le mur (mais la planète survivra, pas de souci pour elle, c’est le côté positif de l’histoire). Oui les « dirigeants » sont informés. Non ils ne vont rien faire. Ecoutez les interviews et les conférences de Gael Giraud, et quelques autres aussi… Vous comprendrez vraiment vers quoi nous allons, et Anaelle, tu as raison d’être en colère… 28 ans en 2020, ça veut dire que tu as toutes les chances de vivre après disons…. 2050… moi non plus, je n’ai pas la solution miracle, mais elle n’est pas dans les petits gestes du quotidien, elle passe forcément par des décisions fortes. Continue sur cette lancée, c’est la bonne et je pense que tu peux compter sur le soutien de toutes les personnes « affranchies » !

  10. Sitka dit :

    Bonjour Annaëlle, je suis encore une tortue mais ça doit faire 30 ans que je n’ai plus acheté de paille (oui, je ne suis plus très jeune…) ! Je crois toujours aux « petits ruisseaux qui deviennent de grandes rivières » mais je comprends ton coup de gueule : aller plus vite est nécessaire et profiter de cette crise sanitaire pour réfléchir comment agir autrement à sa sortie, économiquement et socialement. Allez les jeunes, remuez vos méninges et entrainez les vieux comme moi !

  11. Olivier dit :

    Rien ne sert de courir (après d’hypothétiques éco-produits de substitution) ; il faut consommer moins ! La seule manière de : 1) préserver les ressources naturelles ; 2) libérer ses neurones pour être créatif ; 3) couper les vivres à ceux qui pensent d’abord à leur revenu avant de penser à leur prochain.
    Merci Annaëlle de nous aider à redescendre de notre nuage consum-altruiste toxique.
    Olivier

  12. MYSA dit :

    ah oui cent fois oui à ce coup de gueule ! le nombre d’objets inutiles qu’on nous propose !!! car même s’ils sont « éthico-écolo » sont il utile ? le meilleur « ethico-écolo » est bien celui que l’on n’utilise pas.
    oui nous n’avons pas besoin de paille en bambou mais perso je ne vois pas non plus l’utilité de ces nettoie oreille écolo : de l’eau et mon auriculaire sous la douche font très bien l’affaire. idem avec tous ces contenants et/ou chapeau en tissus pour contenants cuisine : un bocal en verre et son couvercle suffisent et ainsi je récupère ceux que j’ai du acheté car pas trouvé le produit en vrac (purée d’amande par ex;).
    et il en va de même pour bien des objets. merci merci.

  13. busson dit :

    Tellement !!! Enfin quelqu’un qui dit tout haut ce que je pense depuis longtemps. ca fait du bien et ça à du également te faire du bien d’être en accord avec toi même. Jai hâte de te lire a nouveau, avec la même énergie et la même sincérité.
    Bonne continuation et bon courage dans ces temps troubles que nous vivons en ce moment.
    A très bientôt
    Amicalement
    Laure

  14. Myriam dit :

    Mais qu’est-ce que c’est bon de te lire (putain!✌)!!

    Totalement d’accord avec toi que même si la démarche est honnête, bonne et écolo ça reste quand même du business pour quelque chose qui n’est absolument pas indispensable (sauf dans le cas médical comme la signalé un monsieur, mais il est évident que ce n’est pas de celles-ci dont tu parlais ), qui malgré tout puise des ressources et fragilise notre planète, autant s’en passer!

    Je garde toujours en tête cette situation de l’extrême , de devoir quitter en urgence notre quotidien/notre domicile et savoir quelles sont les choses indispensables à prendre dans mon sac à dos…et je pense, entre autre, que la paille n’en fera pas partie ! #modesurvivalismeendevenir

    Bref tout ça pour dire que tant qu’à dépenser de l’argent quelque part, faisons le intelligemment, faisons-le de sorte que ça serve réellement à quelque chose, que ça serve à faire avancer les choses, pour nous, pour les autres, pour sauver notre petite planète, en modifiant nos habitudes, en apprenant à simplifier notre vie, à posséder moins, à se libérer du superflu qui ne nous rends pas plus heureux…

    En tout cas merci à toi Anaelle, ça fait du bien de lire ce que beaucoup de monde pense tout bas mais qui n’ose pas le dire tout haut!

    À bientôt,

    Myriam

    ps : je fais suite à ta dernière newsletter, je ne peux que t’encourager à être TOI MÊME! Ne te bride pas, n’aies pas de filtre, c’est ton blog, ça reflète ce que tu es, ce que tu penses, alors même si en cours de route tu perdras certains auditeurs, tu en trouveras d’autres qui serons totalement en phase avec ton message car oui, je confirme, tu n’es pas la seule à traverser tout ça

  15. Charles dit :

    D’accord avec vous sur le fait que tant qu’il y a matiere a faire du profit, certains le feront, en se cachant derriere des pretendues actions ethiques.
    Par contre la paille n’est pas inutile. Les smoothies sont mauvais pour l’email des dents, l’acide les attaque. https://nutritionfacts.org/2017/11/30/why-its-better-to-drink-green-smoothies-with-a-straw/

  16. Gwen dit :

    Alléééé, c’est ça qu’on veut lire bordel ! Merci !
    Sans compter que c’est du pareil au même avec leur paille recyclage, il faut de la matière première pour composter, on déplace le problème a un autre..

  17. Lucile dit :

    Le lien entre ce coup de gueule et ton message de vœux pour 2020 me parle… Heureusement que des personnes comme toi se révoltent contre le greenwashing. Parce que non, tu as raison, on n’a plus le temps pour ce genre de conneries.

  18. Claire dit :

    Ah merci Anaelle pour cet article qui exprime aussi tout ce qu’on vit au quotidien ! Je pense qu’on reçoit au moins 2 mails par jour de ce type pourtant c’est facile de les supprimer directement mais là où il y a malaise c’est que ça sous-tend à quelle point notre société est tordue, comment on solutionne toute situation problème problématique avec de la consommation Merci pour ce coup de gueule, expression de la colère : c’est un peu la mienne au passage j’avoue

  19. G Lam dit :

    pesez encore et toujours vos mots c’est en effet une bonne idée ! il y a aussi des personnes qui ont besoin de paille quelques handicapés par exemple dont je fais partie ….on aime aussi l’écologie la société et l’autodérision….quelquefois quand on peut se le permettre enfin quand elle est accessible ! faut-il rajouter « putain » ?

    • Anaelle dit :

      Cher Monsieur, j’ai toute confiance en l’intelligence de mes lecteurs pour faire la part des choses entre les pailles à cocktail inutiles et le matériel médical ou d’aide au quotidien pour ceux qui en ont besoin…

  20. Lou dit :

    Alléluia ! Merci pour ce coup de gueule tellement juste !

  21. Mariadassou dit :

    Bonjour Annaëlle,
    Je suis mais complètement d’accord avec vous!! La petite tortue que je suis depuis peu a depuis bien longtemps arrêté d’utiliser des pailles! Ça ne sert vraiment à rien!!! On apprend à boire sans en étant enfant donc on peut aussi bien s’en passer adulte.
    De plus, ce n’est pas le seul ustensile tout à fait inutile , il y en a même tellement que je ne sais pas par où commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

📖 Il est sorti ! 🎉

"On ne sauvera pas le monde avec des pailles en bambou", mon livre, s’adresse à celles et ceux qui oscillent entre enthousiasme et désespoir, qui cherchent un "second souffle écolo" pour agir en phase avec leurs valeurs tout en prenant soin d’eux-mêmes.

Entre développement personnel et écologie, il propose des pistes de réflexion et d’action pour s’engager à sa façon, avec lucidité, courage et joie de vivre.