Quel fournisseur d'électricité choisir ? Le guide de l'électricité verte

Quel fournisseur d’électricité choisir ? Le guide de l’électricité verte

quel fournisseur d'électricité choisir
Article publié le
Mis à jour le
❤ Partager cet article :
  • 144
    Partages

Vers quel fournisseur d’électricité se tourner ? À chaque emménagement, j’ai toujours souscrit chez EDF sans me poser de questions. Car avant de savoir quel fournisseur d’électricité choisir… Encore faut-il être au courant qu’on peut en changer. Ben oui.

Quand j’ai percuté qu’il y avait d’autres options, je me suis penchée sur l’offre des fournisseurs alternatifs. Grosse surprise, en découvrant qu’il y en avait une vingtaine !

Fin 2018, EDF détenait 78 % des parts de marché ; tandis que les fournisseurs alternatifs se partagent les 22 % restants. Pourtant, oui, on peut changer de fournisseur d’électricité (et de gaz aussi, d’ailleurs). Et par ce biais, on peut soutenir activement le développement des énergies renouvelables, au détriment du nucléaire et du charbon.

Dans cet article, je vous propose :

  • de faire un (rapide) point pour comprendre le marché de l’électricité ;
  • de comprendre la différence entre offres vertes « classiques » et offres vertes engagées ;
  • de connaître les 3 fournisseurs d’électricité verte que je recommande.

Comprendre le marché de l’électricité en France

Le but de cet article n’étant pas de vous assommer d’explications, je m’efforcerai d’aller à l’essentiel 😉

La séparation des activités

production transport distribution fourniture électricité
Source : Enedis

Avant, l’entreprise publique EDF s’occupait de tout : production, transport, distribution et fourniture d’électricité. Sur certains territoires, des entreprises locales de distribution avaient (et ont toujours) le monopole… Mais comme je viens de jurer qu’on ferait simple, on va mettre les ELD de côté.

Depuis 2009, les différentes activités liées à l’électricité sont totalement séparées. C’est inscrit dans la loi française, qui découle directement du droit européen.

Pourquoi séparer tout ça ? Pour permettre l’ouverture à la concurrence de la production et de la fourniture (= commercialisation) d’électricité. Parce que vous savez que la concurrence, c’est le dada de l’Union Européenne.

Ainsi, le transport (lignes à haute et très haute tension) reste l’affaire de RTE, et la distribution (lignes à basse et moyenne tension) celle d’Enedis : deux entreprises dont personne ne sait si elles sont publiques ou privées, mais peu importe. On les appelle « gestionnaires de réseaux » pour simplifier.

Ce qui nous intéresse, ce ne sont pas ceusses qui acheminent l’électricité, mais ceusses qui nous la vendent. Depuis que des fournisseurs alternatifs à EDF ont fait leur apparition, on a donc le choix.

Pourquoi changer de fournisseur d’électricité ?

Mais pourquoi changer de fournisseur d’énergie, vous demandez-vous peut-être ? Plusieurs arguments peuvent vous donner envie de quitter EDF :

  • Le tarif : à côté du tarif réglementé imposé par l’État sont apparues les « offres de marché ». Les acteurs sont donc libres de fixer leurs prix comme bon leur semble ; et beaucoup sont moins chers que le fournisseur historique.
  • Le service client : si EDF se modernise, d’autres sont allés plus vite dans l’évolution de leur service client, et sont plus agréables / efficaces / joignables / innovants / etc.
  • L’origine de l’électricité : si l’origine de l’électricité que vous consommez est souvent floue (voire inconnue), une poignée de fournisseurs peut vous renseigner là-dessus. On y reviendra juste après.
  • La démarche globale : certains encouragent les économies d’énergie, d’autres mettent l’accent sur une image « jeune » et moderne… Dans un contexte de mise en concurrence des fournisseurs d’électricité, chacun fait ce qu’il peut pour se différencier !

En fonction de vos envies et de vos besoins, vous aurez donc envie de choisir tel ou tel fournisseur d’électricité ou de gaz.

Qu’est-ce qu’une offre verte ?

Accrochez-vous, car c’est ici que ça se complique !

offres électricité verte
Source : Enercoop

Certains fournisseurs (et ils sont nombreux) proposent une énergie verte / durable / renouvelable / etc. J’en ai fait l’expérience : difficile de savoir quel fournisseur d’électricité choisir quand on ne comprend rien au fonctionnement du marché de l’électricité.

Il y a un an et demi, j’ai mené une enquête détaillée sur l’énergie verte pour le très bon média Revue Far Ouest. Si je résume, dans les grandes lignes, j’ai appris à mes dépens (= après avoir souscrit chez le « mauvais » fournisseur) qu’il y a deux sortes d’électricité verte.

1 – Les offres 100 % renouvelable, en contrat direct producteur

C’est l’électricité que les fournisseurs achètent directement aux producteurs d’énergie renouvelable (hydroélectrique, éolien, solaire…).

2 – Le système des garanties d’origines

Et ça, c’est l’électricité que les fournisseurs achètent sur le marché de gros, sans connaître sa provenance. Il s’agit donc majoritairement d’énergie issue du nucléaire (72 % du mix électrique de la France).

Pour pouvoir vendre cette énergie comme « électricité verte », les fournisseurs achètent également des garanties d’origines (une par mWh). Celles-ci certifient que pour tel volume acheté, l’équivalent en électricité renouvelable a été injecté quelque part sur le réseau européen.

Pour prendre une image, c’est comme si votre maraîcher achetait des fruits et légumes en conventionnel sur une grande place de marché, puis des étiquettes « bio » à un producteur bio, et vous vendait le tout comme « fruits et légumes bio ».

Je vous laisse deviner d’où vient l’immense majorité de « l’énergie verte » vendue par les fournisseurs alternatifs..

Certes, cette électricité verte existe bien quelque part… Mais ce n’est pas nécessairement celle que vous achetez. Le soutien à la transition énergétique est donc nettement moins fort que si vous passez par un fournisseur qui passe des contrats avec des producteurs.

C’est bon, vous m’avez tout bien suivi ?

Les 3 fournisseurs d’électricité vraiment verte

Quels que soient les classements que vous consultez (comme le guide de l’électricité verte de Greenpeace), il n’y a toujours que 3 fournisseurs d’énergie vraiment verte : je vous les présente ?

Enercoop, le plus militant

fournisseur d'électricité verte enercoop

Fondé en 2005, Enercoop est le seul fournisseur à être agréé « entreprise solidaire » et à fonctionner sur un modèle coopératif. Concrètement, les salaires sont plafonnés, les bénéfices sont réinvestis dans l’entreprise et qu’il n’y a pas d’actionnaires. Clients, producteurs, salariés, partenaires, collectivités… Tous peuvent devenir sociétaires et prendre part aux décisions sur le principe 1 personne = 1 voix.

Enercoop conclut des contrats d’achat longs avec des producteurs pour sécuriser leur situation et proposer des tarifs maîtrisés à ses clients. Ce fournisseur soutient aussi des projets jugés « non-rentables » par les industriels, en achetant de l’électricité à des coopératives citoyennes d’énergies renouvelables.

Ce modèle sociétaire fertile mais complexe, cet engagement pour un véritable circuit court de l’énergie qui profite aux territoires et rémunère justement les producteurs a un coût. C’est pourquoi l’offre d’Enercoop est un peu plus chère que celle d’EDF. Mais pour ceux qui sautent le pas, c’est la satisfaction d’être client chez le fournisseur le plus engagé dans la transition énergétique.

Ilek, le plus innovant

fournisseur d'énergie renouvelable ilek

Grâce à un site web épuré et ergonomique, Ilek vous permet de choisir votre producteur d’énergie renouvelable, en toute simplicité. Lorsque vous souscrivez un contrat, vous accédez à la carte des producteurs avec lesquels le fournisseur traite en direct. Il ne vous reste plus qu’à choisir d’où vient votre électricité verte et/ou votre gaz bio. Car ils ont aussi du gaz !

Et si les électrons que vous recevez sont très probablement issus de la centrale nucléaire la plus proche de chez vous (seule solution à ça : être en auto-consommation), votre argent, lui, va bel et bien au producteur que vous avez choisi.

Pourquoi est-ce moins cher qu’Enercoop (et même qu’EDF) ? Parce que l’interface est légère, et que la majorité des fournisseurs sont des centrales hydroélectriques, construites il y a plusieurs décennies. Leur coût a donc été amorti, depuis le temps, ce qui leur permet de faire un effort sur les tarifs.

Énergie d’Ici, le « sans intermédiaire »

groupement de producteurs d'énergie électrique

Énergie d’Ici est un regroupement de producteurs hydroélectriques. Ceux-ci sont majoritairement basés dans les Pyrénées, mais certains travaillent en région Auvergne-Rhône-Alpes. Leur idée ? Plutôt que de vendre leur énergie à des fournisseurs en passant par le marché de gros, ces producteurs ont décidé de commercialiser eux-mêmes leur électricité, à des tarifs inférieurs à ceux d’EDF.

Malheureusement, les souscriptions ne sont ouvertes qu’aux habitants des départements Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65) et Rhône (69). Circuit court oblige 😉

Comment changer de fournisseur d’électricité ?

comment changer de fournisseur d'électricité

La bonne nouvelle (car il y en a quand même quelques unes dans cet article), c’est que changer de fournisseur d’électricité est un jeu d’enfant.

Pour l’estimation, vous avez besoin du numéro de votre point de livraison (sur votre facture d’électricité). Ensuite, si vous souhaitez souscrire, il vous suffit de renseigner vos coordonnées bancaires, et c’est tout ! Votre nouveau fournisseur s’occupe de résilier votre ancien contrat, gratuitement et sans engagement. Ce sont les mêmes règles pour tout le monde.

Finalement, le plus difficile, c’est de savoir quel fournisseur d’électricité choisir

Je suis ambassadrice Ilek !

Si vous le souhaitez, vous pouvez désormais changer de fournisseur d’électricité en connaissance de cause.

Et pour ceux qui souhaitent rejoindre Ilek et bénéficier de 100 kWh offerts à l’inscription, vous pouvez le faire en suivant le lien de marrainage ci-dessous – car je suis ambassadrice Ilek, eh oui !

code parrainage Ilek

Pourquoi est-ce que j’ai choisi Ilek ?

  • Parce que je suis en tout électrique et que je n’ai aucun pouvoir pour changer ça, ni pour faire des investissements dans la sobriété énergétique (et vive la location). J’ai donc choisi un tarif plus abordable.
  • Parce qu’ils m’ont proposé d’être leur ambassadrice au cours d’un dialogue ouvert et transparent, et que j’ai dit ok à condition de pouvoir mentionner les deux autres fournisseurs d’électricité verte (ce qu’ils ont donc accepté).

Alors, qui change de fournisseur d’électricité ?

Vous avez d’autres questions sur l’électricité verte ou les fournisseurs d’énergies renouvelables ? Posez-les en commentaire !

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :
choisir un fournisseur d'électricité verte

❤ Partager cet article :
  • 144
    Partages
Anaelle
Blogueuse engagée. Écologie, société et autodérision.

26 Responses

  1. Célia dit :

    Bonjour Anaëlle, merci pour cet article intéressant! Cependant, pour m’être penchée sur ce même sujet il y a peu, je tiens à préciser quelques points:
    – Tout d’abord, il faut savoir qu’en effet, même si nous souscrivons à un fournisseur d’électricité verte, nous ne pouvons absolument pas savoir d’où vient réellement l’électricité que nous utilisons chez nous. Comme vous l’avez dit, le nucléaire détient plus de 70% du marché, donc on peut raisonnablement se dire que 70% de notre énergie vient du nucléaire, même si nous sommes chez un fournisseur d’énergie verte. En fait, le concept est que 1 kWh d’énergie consommée doit correspondre à 1 kWh d’énergie verte produite, ceci dans le but de réduire cet écart 70% – 30%. Et ce concept est le même pour les revendeurs que pour les producteurs d’électricité verte.
    – Dans l’absolu, il est évidemment important de développer les énergies renouvelables, mais il ne faut pas perdre de vue que le solaire par exemple, produit 4 x plus de CO2 que le nucléaire! De même, l’éolien est une énergie qui utilise des terres rares, même si sa production produit presque aussi peu de CO2 que le nucléaire (11-12 g de CO2 par kWh).
    En réalité, le nucléaire reste la source d’énergie qui produit le moins de CO2. On connait bien sûr le challenge de la gestion des déchets du nucléaire qui pose un réel problème environnemental, mais dans le fond, est-ce que le plus urgent n’est pas de réduire notre empreinte carbone?

    • Anaelle dit :

      Bonjour, pour vous répondre :
      – En effet, dans tous les cas les électrons sont mélangés. En revanche, quand on achète directement aux producteurs d’électricité verte, on les soutient davantage (car ils perçoivent une meilleure rémunération et ont un peu de visibilité sur les volumes à produire).
      – Aucune énergie n’est neutre, même les « énergies renouvelables ». Le nucléaire émet certes beaucoup moins de CO2 que les autres, mais il pose d’autres problèmes très graves. C’est pourquoi quel que soit son fournisseur, réduire nos besoins énergétiques est indispensable. Je pensais avoir conclu cet article là-dessus, mais je m’aperçois que j’ai du écrire ça ailleurs 😉

  2. Alyssa dit :

    Je vous remercie pour cet article qui est très complet et permet d’y voir plus clair. Je déménage à la fin de l’année et j’ai maintenant plus de piste quand au choix de mon électricité.

  3. Perard dit :

    Bonjour
    Est ce que le fait d’avoir u’ compteur linky nous lie à EDF et donc pas d’autre choix de fournisseur ?

    • Anaelle dit :

      Non, le compteur Linky est installé par Enedis, qui est distributeur et non pas fournisseur. Leur job, c’est d’entretenir les réseaux pour acheminer l’électricité jusqu’à chez vous, pas de vous la vendre.

  4. Véronique dit :

    Je suis avec Mint Energie. Y-a-t-il beaucoup de différence avec les trois dont vous parlez ?
    J’ai aussi entendu parler de PLUM. Pouvez-vous nous dire ce qu’il en est par rapport à ceux présentés ?
    En tout cas, merci pour votre présentation.

    • Anaelle dit :

      Bonjour. Si je n’en ai pas parlé, c’est que toutes les autres offres d’ « électricité verte » utilisent le système des garanties d’origine qui est décrit dans l’article. Y compris Mint et Plüm.

  5. A quand un article sur la réalité de l’éolien en France? Le mépris des consultations publiques, le non-respect des recommandations des médecins, l’impact sur les chauves-souris, l’absence de prévision de démantèlement des structures après-demain (c’est pas éternel, ces machins-là), les affaires de gros sous, et les métaux rares qu’elles contiennent?

  6. DoM dit :

    Bonjour,

    Pour m’être un peu renseigné sur le sujet en voulant changer de fournisseur (actuellement Mint Energie) j’ai lu de nombreux commentaires disant que les services clients d’enercoop et d’ilek étaient debordes, incompétents, voire truands.
    Quels retours par rapport à cela?

    • Anaelle dit :

      Ça m’étonne vraiment. Personnellement, j’ai eu les deux au téléphone et ça s’est très bien passé !

      • DoM dit :

        Concernant Ilek, les avis Google comptabilisent quasi un tiers d’avis très mécontents.
        Alors c’est sur que c’est souvent les mécontents qui viennent poster leurs avis, mais c’est assez unanime comme constat sur le service clients.
        J’hesite du coup !

    • Damien dit :

      Bonjour et merci pour votre commentaire Effectivement vous avez pu relever un certain nombre d’avis négatifs, sur lesquels d’ailleurs je vous invite à prendre connaissance des réponses apportées par ilek. Certains cas particuliers ont en effet conduit à de mauvaises expériences pour nos clients. Mais chez ilek la satisfaction client est une priorité, et nous nous efforçons donc toujours d’adresser une réponse personnalisée et détaillée à chaque demande.Une rigueur qui demande parfois un peu de temps, mais aussi un gage de qualité.

      En complément, je peux vous diriger vers la plateforme Trustpilot, sur laquelle nos clients déposent aussi leurs avis : https://fr.trustpilot.com/review/ilek.fr

      Au plaisir d’échanger sur le sujet,
      Damien – ilek

  7. Sylvain dit :

    Merci pour cet article éclairant ! Malheureusement on vient d’emménager en colocation et le contrat a déjà été pris avec Engie, je n’ai peut-être pas été assez convaincant mais on pourra toujours changer par la suite pour Enercoop idéalement, ou Ilek que je connaissais pas.
    Une question cependant : je n’ai pas bien compris la différence entre les contrats directs avec les producteurs et le système de garantie d’origine. Concrètement, dans les deux cas, l’électricité qu’on utilise vient rarement directement du producteur à qui on l’achète si j’ai bien compris. Mais alors quelle différence ? Est-ce que les garanties d’origine sont potentiellement trompeuses ou fausses ?

    • Anaelle dit :

      Bonjour !

      Effectivement, une fois les électrons issus d’EnR injectés dans le réseau, ils se mélangent à ceux issus des centrales nucléaires. Impossible de tracer l’origine de l’électricité que l’on reçoit chez soi, quelque soit son fournisseur.

      La différence entre les contrats directs et les garanties d’origines, c’est d’abord la sécurité qu’apporte le contrat au producteur : il est certain que le fournisseur lui achètera son électricité à prix fixe pour une certaine durée, ce qui lui donne beaucoup plus de visibilité. Il est également beaucoup mieux rémunéré : d’après un rapport de l’ADEME de décembre 2018, 1,1% de la facture revient au producteur pour les offres classiques, et 29% pour les offres vertes « premium » (selon leurs termes).

  8. Armelle dit :

    Génial je viens de déménager et par facilité je suis restée chez enedis mais dans l’été mon intention était de changer de fournisseur pour enercoop car je ne connaissais pas Ilek je vais me pencher sur leur berceau

  9. Fieloux Sandrine dit :

    Bonjour Anaelle,
    Je garde cet article pour mon futur déménagement. Je ne comprends pas pourquoi à Strasbourg je ne peux pas changer de fournisseur d’électricité. Il semblerait que le fournisseur « officiel » détienne l’ensemble du marché. C’est très frustrant !

    • Anaelle dit :

      En effet, Électricité de Strasbourg est une ELD, elle a donc gardé son monopole sur votre territoire… À Bordeaux c’est pareil avec le gaz, géré par Gaz de Bordeaux.

  10. Marine F dit :

    Je viens de faire le changement pour Ilek il y a peu. Et effectivement, très efficace, changement simple et offre vraiment propre et même économiquement avantageuse! 🙂
    Dommage pour le code de marainnage du coup, mais il profitera sans doute à d’autres ^^

  11. Jacquin dit :

    Merci anaelle !!! Ça tombe à pic pour notre déménagement à Lyon je me posais justement la question..

  12. Nico Le Grand dit :

    Belle article , bien écrit… il me tarde d en « débattre » avec toi ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez la révolution des tortues !Et faites votre transition écologique sans pression ni jugement. OKLM, quoi.

Chaque semaine, recevez des infos et des conseils pour intégrer facilement l'écologie à votre quotidien.

Attention : non seulement cette newsletter est utile, mais en plus, elle est drôle.