Consommer mieux pour dépenser moins : 7 astuces pour vos courses

Consommer mieux pour dépenser moins : 7 astuces pour vos courses

consommer mieux pour dépenser moins

Manger sain, acheter éthique, durable, etc., c’est sympa, mais votre compte en banque n’apprécie pas forcément le changement. Dans cet article, je vais vous montrer comment consommer mieux pour dépenser moins.

Impossible ? J’achète pourtant 100% bio et au maximum local, éthique, durable, etc. depuis 3 ans, sans crédit à la consommation. Même quand j’étais au chômage, puis au SMIC (joies de l’entrepreneuriat). Parce que certaines astuces permettent de consommer des produits de qualité sans se ruiner.

Attention, je n’ai pas dit sans dépenser d’argent ! La grande distribution nous a donné de très mauvaises habitudes à ce sujet, avec des prix d’achat bien loin des prix réels. Or la qualité a quand même un coût ; mais il n’est pas obligé d’être exorbitant. Voici donc 7 astuces pour des courses légères comme un pet de vache s’envolant vers l’atmosphère.

Sur le même sujet :

Consommer mieux pour dépenser moins : en pratique, on fait comment ?

1. Acheter moins de viande

consommer moins de viande

Tiens, justement, puisqu’on parle de vaches… Un des gestes écologiques les plus significatifs est de réduire sa consommation de viande. Mais ça évite aussi à votre compte bancaire de suffoquer au 8 du mois.

Manger moins de viande, ça ne veut pas dire uniquement des légumes. On peut remplacer les protéines animales par tout un tas de protéines végétales. Lentilles, soja, algues, pois chiches, pois cassés, graines de lin, de chia ou de chanvre, oléagineux… Il y a plus de possibilités que de jour dans le mois pour les goûter.

Lire mon article : « Quelles recettes faciles et rapides pour manger moins de viande ? »

Moins veut aussi dire mieux : si vous consommez de la viande, offrez-vous de belles pièces du boucher ou de la volaille fermière, plutôt que de la vache maigre sous vide 😉

2. Choisir ses fruits et légumes locaux et de saison

fruits et légumes de saison

En plus d’être moins chers et beaucoup plus écologiques, les fruits et légumes de saison récoltés près de chez vous l’auront été à maturité. Plus riches en vitamines et minéraux, meilleurs en goût… Ils ont tout pour vous convaincre de les adopter.

3. Privilégier le vrac

Le vrac est très souvent moins cher que la même quantité emballée, en plus d’être zéro déchet !

Personnellement, j’adore revenir des courses avec mes bocaux et pochons de tissu remplis de céréales, fruits secs et graines en tous genre 🙂

Lire mon article : Bien s’équiper pour réduire ses déchets dans sa cuisine

4. Cuisiner les produits bruts

Dans l’alimentation moderne, ce qui coûte très cher, ce sont les produits transformés, les plats préparés… Bref, tout ce qui s’éloigne de l’aliment brut. Cuisiner devient donc indispensable pour qui veut ménager son porte-monnaie. Pas le choix : il va falloir affûter les couteaux.

Impossible de préparer vos repas tous les jours ? Vous pouvez par exemple cuisiner de grandes quantités et congeler pour les soirs où la flemme est trop grande.

Astuce : pour maîtriser votre budget, prenez l’habitude de toujours regarder les prix au kilo (ou au litre). Vous ferez de sacré découvertes.

5. Préférer les circuits courts

Quand les aliments n’ont pas nécessité 47 intermédiaires pour arriver jusqu’à vous, ils coûtent évidemment moins cher. Mais où trouver des producteurs près de chez soi ? Le réseau Bienvenue à la Ferme propose un moteur de recherche pour trouver les ventes directes, les magasins de producteur, etc.

Vous pouvez aussi adhérer à un supermarché coopératif, à une AMAP, à une Ruche…

Deux lectures sur le thème :

6. Traquer les bons plans et promotions

dépenser moins en consommant mieux

Une fois n’est pas coutume, vous pouvez faire les soldes la conscience tranquille. Recherchez :

  • Les réductions sur des denrées proches de la date de péremption, comme par exemple des pommes bonnes pour la confiture, des œufs à consommer rapidement, etc.
  • Les ventes privées de produits bio.
  • Les sorties d’usine : Léa Nature a une rubrique Direct Usine qui permet d’acheter à prix très réduits des produits ayant des défauts d’étiquetage ou de remplissage.

Vous pouvez aussi adhérer à une épicerie bio en ligne qui vous propose des produits à prix coûtant en échange d’une adhésion annuelle. C’est le cas par exemple d’Aurore Market, sur lequel je fais occasionnellement de grosses commandes de produits secs que je ne trouve pas ailleurs. En vous inscrivant via le lien de parrainage ci-dessous ou en renseignant manuellement le code 03516522, vous bénéficiez de 20€ offerts sur votre première commande 😉

7. Acheter en gros et/ou à plusieurs

acheter en gros économiser

Notamment pour les commandes sur Internet, car les frais de livraison sont souvent élevés ! S’ils sont offerts à partir d’un certain montant, on a pas tous envie de 256€ d’achat pour économiser 6,90€ sur la livraison.

Sans compter que c’est un peu con de recevoir un gros colis pour un produit tout petit… Bref, pourquoi ne pas commander votre moon cup toutes ensembles avec 12 copines, vous verrez ça rapproche.

Et vous, c’est quoi les astuces qui vous permettent de consommer mieux pour dépenser moins ? Paix et amour sur votre porte-monnaie.

  • 91
    Partages
Anaelle
Blogueuse engagée. Écologie, société et autodérision.

4 Responses

  1. Veyret dit :

    Merci beaucoup Anaelle de votre réponse.
    Je ne savais pas qu’il y avait un coup pour les labels.
    Je vous envoie un site très intéressent sur label rouge et bio. Welfarm.fr
    Bio est label rouge ne sont pas parfait mais vous me direz votre avis après la lecture.
    Bonne fin de journée

  2. Veyret dit :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir pourquoi il y a pas de label rouge ou bio dans pas mal de fermes en regardant le site Bienvenue à la ferme.
    Car vous avez dit dans un article que manger local dans une ferme est pas forcéement sain (soja comme nourriture des bétails ou pestisides dans les fruits et légumes).
    Il y a des fermes qui proposent des produits bio ou label rouge cela garantie la qualité des produits.
    Puis il y a des fermes sans labels ou il manque de preuve et ce que on peut leur faire confiance ?
    Moi qui aimerait acheter local et de qualité j’aimerais ne pas me faire avoir.
    Merci de votre réponse
    Bonne journée

    • Anaelle dit :

      Bonjour Kévin, le problème c’est qu’être certifié a un coût ! Certaines petites exploitations qui travaillent très bien ne peuvent pas se le permettre, ou ne souhaitent pas faire la démarche. Le label bio n’est pas parfait. Concernant le label rouge, je le connais mal donc je préfère ne pas me prononcer mais je m’en méfie un peu. Ceci dit, des intermédiaires comme Bienvenue à la ferme font en amont ce travail de sélection des producteurs, en fonction de comment ils travaillent. Ils vous garantissent des produits de qualité aussi je pense que vous ne risquez pas de vous faire avoir en passant par eux. Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *